Faire vieillir un vin au fond de la mer.

Vous connaissez sûrement les méthodes traditionnelles de vieillissement du vin : en cuve, en fût de chêne ou encore en bouteille.

Mais savez-vous qu’on pouvait également faire vieillir un vin au fond de la mer ? Mais quelle idée ! Focus sur cette méthode originale.

On a découvert que l’on pouvait faire vieillir du vin dans l’eau lors d’explorations d’épaves, quand des bouteilles ont été retrouvées

Mais cette méthode s’est vraiment développée après 2010, où lors d’une exploration d’épave par des plongeur, 168 bouteilles de champagne ont été retrouvées au fond de la mer Baltique à 50 mètres de profondeur. Ces bouteilles stagnaient dans l’épave depuis 1840, soit 170 ans !

Ces bouteilles ont été dégustées par des spécialistes qui n’ont pas trouvé que le champagne était bon, mais excellent ! En effet en plus des conditions de conservations idéales, le fait de conserver son vin au fond de l’eau développe des arômes particuliers

Des conditions optimales

Faire vieillir un vin au fond de l’eau permet de profiter de conditions parfaites:

  • l’obscurité: l’obscurité est totale
  • la température: la température est constante et fraîche, aux alentours des 13°
  • l’humidité
  • la pression

Pour chaque bouteille immergée, une bouteille “jumelle” est gardée en vieillissement traditionnel, sur notre bonne vieille Terre.

Chaque fois qu’une bouteille immergée sera remontée, elle sera dégustée et comparée à sa jumelle, qui servira de témoin.

Mais pour le moment, de ce qui se dit, le vieillissement sous la mer procure au vin certains arômes particuliers, avec une structure légèrement modifiée.

Ils seraient alors perçus plus jeunes et plus ronds, avec une belle originalité.

Les vins de garde semblent être les plus adaptés à cette méthode, d’autant plus qu’elle aurait pour effet de ralentir l’évolution du vin.

Quoi qu’il en soit, on assiste à la naissance de plus en plus de sociétés qui proposent ce service d’immersion de bouteilles.

La pratique semble intriguer et séduire . Il faut dire que c’est aussi très poétique.

Un vigneron implanté dans le Pays Basque (nommé Emmanuel Poirmeur) est même allé plus loin en vinifiant son vin sous la mer, en cuves.

Il en a d’ailleurs déposé le brevet, et en vante les mérites avec fierté.